De la contemplation de la page blanche…

Auteur
Jacques Roman
Poésie
24 pages, 10 x 15 cm
Parution : juin 2021 (réimpression de l’édition de 2012)

Voir les premières pages

 5,00

ISBN  978-2-917751-33-6 Catégorie 

Présentation

Le propos de cette petite suite de poèmes, initia­le­ment parue en 2012 (en coédi­tion avec Paupières de terre), est contenu dans ses titre et sous-​titre : De la contem­pla­tion de la page blanche loin de la page blanche, ou Dix-​sept médi­ta­tions à l’usage du grapho­mane. Écrites d’une traite à la table de l’écrivain, un soir, dix-​sept médi­ta­tions, donc, sur l’écriture, l’existence au monde de l’écrivain, ses doutes perpé­tuels et cette évidence pour­tant d’écrire, et de cher­cher dans la langue pour être au monde. De cher­cher « l’Unique Asile » sur la page blanche, « minus­cule point dans La Grande Image du Monde », la page blanche enten­due non comme arrêt de l’inspiration mais bien au contraire comme « éten­due » non « mesu­rable », « espace absent d’obstacle ». Ou comme « Obscure Demeure du Sang ».
Une prise de parole néces­saire et vitale, dans une langue concise, cise­lée, allant à l’essentiel : concen­trée en petits blocs de quelques phrases, comme s’il déco­chait une flèche sûre, qui touche imman­qua­ble­ment au cœur de la cible ; « une parole poétique qui va droit son chemin, et s’impose comme un droit vital… ». Où, pour conti­nuer de citer Doris Jaku­bec, dans sa post­face au recueil Traver­sées publié aux éditions Zoé en 2010, « le silence auquel le blanc que laisse le poème sur la page donne vie habite les […] poèmes, se conju­guant avec des forces paci­fiques : le calme, la clarté, le rêve, que synthé­tise la sève dyna­mique et résistante ».
[Un livre d’artiste imprimé sur presse typo­gra­phique a paru en paral­lèle en 2012, avec des dessins d’Yves Picquet.]

Notes de lecture

« La page blanche, assu­ré­ment, fait corps avec le poème. Elle le nour­rit de silences propres à apai­ser les tensions dans la langue. Elle est d’avant les mots. Pacifique. »
Alain Helis­sen, CCP – Cahier critique de poésie, n° 26, décembre 2013