Dis solution, maman, dis

Auteur
Cyril Laucournet
Poésie
80 pages, 12 x 15 cm
Parution : mars 2021

Publié avec le soutien du Centre national du livre et de la région Bretagne

Voir les premières pages

 14,00

ISBN  978-2-490385-14-0 Catégorie 

Présentation

Avec Dis solu­tion, maman, dis, Cyril Laucour­net plonge le lecteur dans une logor­rhée hypno­tique, une sorte de huis clos à trois person­nages : un fils, une mère… et le langage.
Dans un préci­pité de phrases courtes, heur­tées par un point, puis relan­cées à l’infini de leurs varia­tions, le texte expose une double obses­sion : le rapport mère-​fils, ô combien névrosé, et le sens des mots, la folie des défi­ni­tions, la recherche du terme juste, jusqu’à épui­se­ment, car « un mot à la place d’un autre et le monde est confus ».
Comme par conta­gion, l’obsession des défi­ni­tions s’étend à des descrip­tions d’objets de notre moder­nité : un meuble années 60, le packa­ging d’un paquet de biscuits ou cette nouvelle « mytho­lo­gie » repré­sen­tée par l’oxymore de la rivière « sauvage » de Center Parcs — symbole paroxys­tique de notre société de consommation.
La parole ici n’est pas échange, mais enfer­me­ment de chaque prota­go­niste dans un mono­logue déran­geant, au rythme saccadé, dont on peut se deman­der s’il est réel­le­ment proféré ou ressassé dans un cerveau malade. Mais qui, du fils quali­fié de « pas comme les autres » ou de la mère exté­nuée et intru­sive, est le plus aliéné ?
Un texte oral qui procède au fil des pages à une disso­lu­tion du langage et ainsi ques­tionne la possi­bi­lité à être, à se penser, à penser le réel. On songe à Beckett, mais aussi à Nova­rina ou Prigent.