Corps

Auteurs
Krzysztof Styczynski, texte
Marc Charpin, gravure
125 exemplaires sur papier Lanaprime 140 g, format final 21 x 10,5 cm
Composition en Univers corps 6 à 12
Couverture toilée sur plats de reliure, intérieur d’un seul tenant, pliage accordéon
Une gravure en taille douce
Parution : avril 2003

 0,00

Épuisé

Catégorie :

Présentation

Krzysz­tof Styc­zynski a écrit un texte incarné : il utilise sans pudeur les mots du corps comme s’il criait dans ce lieu où d’habitude on les chuchote. C’est sans doute pour qu’il existe, ce corps, trop souvent nié. Les mots, il les confronte, les choque, mais aussi les dépous­sière comme on pour­rait le faire de corps oubliés ainsi que de vieux objets inutiles : « Je retourne aux océans par la flaque que cet ange serpille entre mes jambes. Ma rivière creuse un lit jaune pisseux. Que vient faire la pous­sière sur nos armoires de chair ? »
La mise en page, un long accor­déon de papier, en étirant à l’infini le texte, le faisant se cogner d’un bord à l’autre du livre, obli­ge­rait le lecteur à lire pour ainsi dire corpo­rel­le­ment, à s’impliquer au‐​delà d’une simple lecture. Une gravure de Marc Char­pin accom­pagne ce texte, avec des visages bouchés, hachu­rés, répé­tés… « Deux yeux une bouche et en avant le défilé », comme l’écrit Krzysz­tof Styc­zynski ?