Posted on

Juliette Agnel

agnel_​juliette

Juliette Agnel, née en 1973, a fait des études d’arts plas­tiques et d’ethno-esthétique, puis est entrée aux Beaux-​Arts de Paris où elle a obtenu le diplôme avec les féli­ci­ta­tions du jury en 2000. Son travail est régu­liè­re­ment exposé, en France comme à l’étranger (tout derniè­re­ment dans le cadre de Paris Photo 2014, sous le commis­sa­riat de la gale­riste Fran­çoise Paviot, ou de « Nouvelles vagues dans tout Paris » en 2013).
Ses œuvres sont visibles sur son site :

www​.juliet​tea​gnel​.com

Collection « ligatures »

• Versailles Chan­tiers, avec un texte de Chris­tiane Veschambre, 2014 (photo­gra­phies) »

Posted on

Éric Audinet

audinet_​eric1

Éric Audi­net, né à Phnom Penh en 1958, vit aujourd’hui à Bordeaux, où il dirige les éditions Confluences depuis 1994. Il a publié une quin­zaine de livres, récits ou poèmes depuis Élégies quatre-​vingt-​un (Quffi & Fluk, 1983), comme La Vie à la campagne, Élégie 89, 7 suites marseillaises en atten­dant la guerre et Une diffi­cile expé­di­tion (tous aux éditions Spectres fami­liers, entre 1983 et 1992), Je cherche un livre (William Blake and Co, 1991) ou encore Les Derniers jours de Venise (1996−1999) (Farrago/​Léo Scheer, 2002) et, en 2016, Bande-​Annonce (collec­tion « Le Refuge en Médi­ter­ra­née », cipM). Avec Jean-​Luc Chapin, il a publié trois livres aux éditions Confluences : Cèpes, Chas­seur cueilleur et Pêcheur (2007−2013). Il a égale­ment publié en revues (Action poétique, Banana Split, Atlan­tiques, Impres­sions du Sud, Esprit, etc.), dans des antho­lo­gies ou des ouvrages collec­tifs. »

Posted on

Kofi Awoonor

Kofi_​Awoonor2NB

Kofi Awoo­nor (1935−2013) est né dans la région de la Volta, dans l’actuel Ghana. Il est le petit-​fils d’une gardienne des chants sacrés de la tradi­tion funé­raire ewe et descend par son père d’une famille origi­naire du Daho­mey, ayant migré tout le long de la côte ouest-​africaine jusqu’en Sierra Leone, avant de s’établir au Ghana. Poète majeur, critique litté­raire, profes­seur de litté­ra­ture compa­rée et homme d’État ghanéen, il trouve la mort le 21 septembre 2013 dans l’attaque terro­riste du centre commer­cial de Nairobi, au Kenya. »

Posted on

Magali Ballet

ballet_​magali

Magali Ballet, née en 1970, photo­graphe, expose régu­liè­re­ment en France (dernière expo­si­tion : gale­rie Grand Angle, Ceyrat (63), janvier-​mars 2016) et parti­cipe depuis 2004 à des livres d’artistes avec les poètes Erwann Rougé, Stépha­nie Ferrat ou James Sacré, aux éditions Les mains, Propos 2 ou Le frau (Odile Fix). Dernière publi­ca­tion : Les Chevaux de Tarkowski, avec un texte de Pia Tafdrup (Unes, 2014 – photo­gra­phies et inter­ven­tions origi­nales). Son travail est visible sur son blog : maga​li​bal​let​pho​to​gra​phies​.blog​spot​.com. »

Posted on

André Benchetrit

Benchetrit_​Andre

André Benche­trit (1955−2009) est l’auteur de plusieurs romans, Le Ventre (P.O.L, 1995), Impasse Marteau (Actes Sud, 1999, rééd. Babel, 2011), Très-​Grande Surface (Manifeste/​Léo Scheer, 2004), Le Bord de la Terre (L’une & l’autre, 2009), et d’une douzaine de livres pour la jeunesse, la plupart chez Belin. Un dossier lui a été consa­cré dans la revue litté­raire La Femelle du requin à l’hiver 2005 – 2006.
Photos volées est son dernier texte achevé ; il a paru en même temps que la réédi­tion de son récit Le Livre de Sabine, édité de façon confi­den­tielle en 2005 chez Néant et aujourd’hui repris aux éditions du Rouergue dans la collec­tion « La brune ». »

Posted on

Kamau Brathwaite

Brathwaite_​Kamau

Kamau Brath­waite est né à la Barbade en 1930. Sa poésie invente ce qu’il appelle une « langue nation », travaillée par les langues afri­caines et caraïbes, mais aussi par le spoken word, les rythmes du jazz et du folk, les inno­va­tions linguis­tiques et typo­gra­phiques. Son œuvre consi­dé­rable, comp­tant de multiples études cultu­relles, histo­riques et litté­raires, et une quin­zaine de recueils de poésie, fait de lui l’une des voix majeures de la litté­ra­ture cari­béenne.

Collection « corp/​us »

• Negus, traduit par Sika Fakambi »

Posted on

Gladys Brégeon

gladys.bregeon1

Gladys Brégeon, née en 1981 à Tours, vit aujourd’hui dans le Beau­jo­lais. Artiste diplô­mée des Beaux-​Arts de Paris et de l’université Paris VIII, elle mêle écri­ture et image (photo­gra­phie, dessin et gravure), « deux langues du trait » qui dialoguent et se confrontent plus qu’elles ne s’illustrent, notam­ment par le biais du livre d’artiste. Son travail est visible sur son site : www​.gladys​bre​geon​.net.
Couches paraît en même temps que J’ai connu le corps de ma mère, en un véri­table diptyque qui est la première publi­ca­tion de l’auteur en dehors de ses propres livres d’artiste – ils ont chacun fait l’objet, par ses soins, d’un tirage limité. »