Posted on

Lou Raoul

raoul_​lou

Lou Raoul vit en Bretagne où elle est née en 1964. Depuis 2008, elle publie dans diverses revues (Verso, Décharge, N4728, Liqueur 44…). Outre les trois recueils publiés aux éditions, sont parus Sven (éditions Gros Textes) et Else comme absen­tée (éditions Henry), tous deux en 2011, ainsi que Exsangue (pré#carré éditeur, 2012) et, en 2014, Kim m’apprivoise aux éditions Approches. Son travail d’écriture, qui oscille entre prose narra­tive et poésie, se retrouve dans les chan­tiers qu’elle mène en spec­tacle vivant et en arts plas­tiques. Son dernier livre, Most, a été publié par les éditions La Dragonne en juillet 2016. Son blog friches-​et-​appentis tente des fenêtres ouvertes sur ses friches person­nelles et vers d’autres univers. »

Posted on

Tom Raworth

raworth1

Tom Raworth (1938−2017), Anglais natu­ra­lisé Irlan­dais, a publié depuis 1966 plus de quarante livres de poésie, prose ou traduc­tion dans divers pays. Paral­lè­le­ment à son travail graphique, régu­liè­re­ment exposé, il a parti­cipé à de nombreux festi­vals de poésie en Europe et dans le monde, avec des lectures et des perfor­mances, seul ou en colla­bo­ra­tion. Il a colla­boré avec des écri­vains, des artistes ou des musi­ciens comme Franco Beltra­metti ou Steve Lacy. Deux antho­lo­gies (non exhaus­tives) ont paru en Angle­terre, de ses poèmes en 2003, de sa prose en 2009. En France, il a essen­tiel­le­ment été traduit par Marie Borel et Jacques Roubaud, par Pierre Alféri aussi, aux éditions Spectres fami­liers et La Tuile­rie tropi­cale (dont Fris­sons appa­rents, Six jours & six poèmes et Prétense, 1988, ou Le Filon, 1991), ou aux éditions Créa­phis (À vide, 1994). Il a égale­ment publié dans des revues comme Action poétique, Banana Split, PO&SIE, zuk ou Invece (2014). »

Posted on

Valérie-​Catherine Richez

richez_​v-​c_​1

Valérie-​Catherine Richez, née en 1947 à Paris, est peintre et écri­vain. Elle a parti­cipé à de nombreux tirages limi­tés, en tant qu’auteur et/​ou peintre, accom­pa­gnée de poètes comme Jacques Dupin, Franck André Jamme ou Michael Tweed. Elle a publié plusieurs recueils depuis 1993, dont Faits d’ombre (Fata Morgana, 1993), Petite Âme et Lieux de rien (Unes, tous deux en 1998), Des yeux de nuit (Arfuyen, 2001), L’Étoile enter­rée (Virgile/​Ulysse fin de siècle, 2004) ou encore La Vitesse du sang (L’Atelier des brisants, 2005). »

Posted on

Jacques Roman

roman_​jacques

Jacques Roman, né en 1948 dans la Drôme, vit aujourd’hui à Lausanne. Comé­dien, metteur en scène, réali­sa­teur au théâtre ou à la Radio Suisse romande, pion­nier des lectures publiques, il s’occupe depuis 2011 de l’Espace Éclair à Lausanne, lieu d’expositions et de lectures. Il est l’auteur de plus d’une tren­taine d’ouvrages (prose, poésie, pièces de théâtre et œuvres radio­pho­niques). Derniers titres parus en 2015 : Lettres à la cruauté (post­face de David Collin, éditions Le Cadra­tin), Commu­ni­ca­tion au monde de l’Art sur le secret aveu­glant de La Joconde (avec Chris­tophe Fovanna, éditions art&fiction), Une histoire de brouillard, la cinquième saison (éditions de l’Hèbe). Par ailleurs, un dossier d’études vient de lui être consa­cré, Les Voix de Jacques Roman. Études, dialogues, inédits récents, sous la direc­tion de Doris Jaku­bec, Fanny Mossière et David Collin, aux éditions de l’Aire. Il a reçu le prix euro­péen Virgile 2016, pour l’ensemble de son œuvre. »

Posted on

Erwann Rougé

rouge_​erwann

Erwann Rougé, né en 1954, a, entre autres, animé les éditions Dana/​Approches (livres d’artiste essen­tiel­le­ment) dont il a cessé les acti­vi­tés début 2015. Il est l’auteur, depuis Amour neige d’oubli (Calli­grammes, 1983), de nombreux livres de poésie : Les Forêts, Douve ou Haut Fail (Unes, 1992, 2000, 2014), Bruis­se­ment d’oubli ou Le Pli de l’air (Apogée, 2002, 2009) ou encore Paul les oiseaux (Le Dé bleu, 2005), Passe­relle, carnet de mer et Qui sous le blanc se tait (L’Amourier et Poten­tille, 2013) et, dernier en date, Breuil (Le phare du Cous­seix, 2016). Il a égale­ment parti­cipé à de nombreux livres d’artiste. »

Posted on

Laurine Rousselet

Laurine Rousselet @Alberto Bocos Gil2

Laurine Rous­se­let (née en 1974) a déjà publié de nombreux livres, poésie ou récits, dont Mémoire de sel (L’Inventaire, 2004), Séquelles (Dumer­chez, 2005), L’Été de la 31e (L’Atelier des Brisants, 2008), Hasar­dismes (L’Inventaire, 2011), La Mise en jeu (Apogée, 2012) ou encore Crisá­lida (L’Inventaire, 2013). Aux éditions isabelle sauvage ont paru Jour­nal de l’attente (2013), Nuit témoin (2016) et Ruine balance (2019). Un « Atelier de la créa­tion » lui a été consa­cré en juin 2013 sur France culture, où sont inter­ve­nus Hubert Haddad et Marcel Moreau, et Anouk Grin­berg pour la lecture de longs extraits du Jour­nal de l’attente notam­ment.
En novembre 2015 paraît Syrie, ce proche ailleurs, un « essai-​poème » sur la guerre en Syrie dans la collec­tion « Créa­tions au fémi­nin » chez L’Harmattan. Elle a consa­cré sur France culture un « Sur les docks » (série Témoi­gnages) à Marcel Moreau en janvier 2016 et un docu­men­taire pour l’émission « Créa­tion on air » (série Univers d’artiste) à Hubert Haddad en décembre 2017. »

Posted on

Muriel Rukeyser

Muriel Rukey­ser (1913−1980), figure de la poésie améri­caine admi­rée par ses pairs aux États-​Unis, reste quasi­ment incon­nue en France. Née à New York, étudiante au Vassar College et à Colum­bia, elle devient jour­na­liste à la Student Review et corres­pon­dante pour le Daily Worker au moment de la guerre d’Espagne. Elle a été tout au long de sa vie de toutes les luttes pour la liberté, de l’antifascisme au mouve­ment fémi­niste, faisant de sa poésie une protes­ta­tion sociale, insé­pa­rable de la poli­tique et des événe­ments contem­po­rains. Son œuvre, forte de quelque 25 ouvrages, recueils de poésie, prose ou essais divers, dont The Life of Poetry (1949), est encore inédite en France. »

Posted on

Warsan Shire

Shire_​Warsan

Warsan Shire est née en 1988 au Kenya. Poète soma­lie et britan­nique, elle gran­dit à Londres, où elle se fait connaître dès le plus jeune âge par la force de sa poésie et ses lectures publiques. En 2013, son travail est récom­pensé par le premier grand prix de Poésie afri­caine de Brunel Univer­sity (Londres), et en 2014 par le « Young Poet Laureate for London ». Les poèmes de Warsan Shire sont traduits en plusieurs langues. Où j’apprends à ma mère à donner nais­sance est son premier livre publié en France. »