Un effacement

Auteures
Claire Le Cam, texte
Isabelle Sauvage, images
30 exemplaires sur papiers Ingres Hahnemühle à la cuve 100 g et BFK Rives, plus 6 hors commerce
Format (fermé) : 15 x 20,5 cm
2 feuillets de papier Ingres Hahnemühle à la cuve 100 g pliés en triptyques, double chemise de papiers Hahnemühle et BFK Rives 180 g, étui BFK Rives 300 g, le tout sous enveloppe cristal
Texte composé en Garamond, imprimé sur la presse typographique des éditions
Chaque exemplaire est accompagné de 2 feuillets volants de papier cristal enserrant des pétales et comporte des empreintes originales de pétales contrecollées
L’empreinte reproduite en photogravure sur l’étui est rehaussée d’un collage original
Chaque exemplaire est unique
Parution : décembre 2020

 280,00

Catégorie 

Présentation

Une récolte de pétales de coque­li­cots sur une quin­zaine d’années, resser­rés entre des morceaux de papier de soie, empi­lés dans des carnets. Le temps à l’œuvre, quinze ans, deux ans…, pétales « vibrants de vie fragile », encore lisibles, ou plus du tout, déco­lo­rés, impré­gnés dans le papier, agré­gés les uns aux autres, deve­nus matières, signes et traces. « Un effa­ce­ment » : mais ne « pas oublier / la démarche désan­glo­tée du pouvoir de leurs faces viola­cées », et que « tout doit se dissé­mi­ner circu­ler s’agglutiner ». Le texte est une adresse : « je t’enjoins de respi­rer » ; le livre, loin d’être morti­fère, dit certes « l’endiguement », mais ce respir, vibra­tile, vivant.