Posted on

Chloé Bressan

Bressan_​Chloe

Chloé Bres­san, née en 1980, vit près d’Au­ray (Morbi­han). Auteure et comé­dienne, elle fait de ses textes en scène de véri­tables perfor­mances, seule ou accom­pa­gnée de musi­ciens. Aux éditions La Part commune est paru en 2011 La Poésie, la tarte aux pommes et le topi­nam­bour de saint Augus­tin, en colla­bo­ra­tion avec Gilles Plazy (une corres­pon­dance sur près de deux ans – cour­riels et lettres postales), et en 2014 à La Sirène étoi­lée Ces abîmes des prome­nades et Roses’ Comedy.

chloe​bres​san​.com

Collection « présent (im)parfait »

• Le chant de la femme d’ar­gile, 2012
• Claire errance, 2015 »

Posted on

Anne Calas

calas_​anne

Anne Calas, née en 1957, ayant animé une compa­gnie de théâtre et enre­gis­tré deux albums de chan­sons (et de « créa­tions sonores »), s’est aussi tour­née du côté de l’écriture, qu’elle avait abor­dée jusque-​là versant prose, avec Chro­niques d’ici (illus­tré par Jean-​Michel Albe­rola, Item, 2009) et surtout La Logique de l’escargot, « corres­pon­dance itiné­rante » (livre & CD, Janninck, 2011), projet pluri­dis­ci­pli­naire qui a donné lieu à une expo­si­tion au musée de la Poste en 2013. En 2014, elle fait son entrée en poésie avec Litto­ral 12 (Flam­ma­rion), mais toujours de façon trans­ver­sale, puisque ce livre est accom­pa­gné d’un « chan­tier sonore » ouvert sur son site : anne​ca​las​.com. »

Posted on

Stéphanie Chaillou

Chaillou_​Stephanie

Stépha­nie Chaillou, née en 1969, vit et travaille à Paris. Elle a aussi publié aux éditions isabelle sauvage, en 2007, Préci­sé­ment là, parfois (en coédi­tion avec les éditions Opaques), livre d’ar­tiste dont elle est l’auteure aussi bien du texte que des images (six encres). Elle a par ailleurs réalisé les encres qui accom­pagnent les textes de Joanna Mico dans Hypo­thèses, paru en 2004.
Elle a égale­ment publié trois romans, L’Homme incer­tain et Alice ou le choix des armes (éditions Alma, 2015 et 2016), ainsi que Le Bruit du monde (éditions Noir sur blanc, 2018). »

Posted on

Marc Charpin

Marc Char­pin (1935−2014), sculp­teur prin­ci­pa­le­ment, graveur et litho­graphe, a exposé régu­liè­re­ment et ses œuvres sont dans les collec­tions publiques ; il a parti­cipé à plusieurs livres d’artiste, notam­ment aux éditions Royau­mont.

Livre d’artiste

• Corps, avec un texte de Krzysz­tof Styc­zynski, 2003 (gravure)

Posted on

Élodie Claeys

Élodie Claeys, née en 1977, a prati­qué le métier d’écrivain public, inter­ro­geant, écou­tant et travaillant la mémoire et la trans­mis­sion à travers des entre­tiens publiés à compte d’auteur. Elle a par ailleurs été première assis­tante réali­sa­trice sur le film Mouton de Gilles Deroo et Marianne Pistonne en 2014, et parti­cipé pendant plusieurs années au festi­val du film d’Arras en tant que char­gée de commu­ni­ca­tion.
Ensemble, Caro­line Crans­kens et Élodie Claeys ont signé le film Eder­lezi, le retour du prin­temps, paru en 2016 aux éditions Les Venter­niers, le film Arabat, produit par les éditions isabelle sauvage et fabri­qué sept numé­ros de la revue Fureur et mystère. »

Posted on

Sarah Clément

Sarah Clément, née en 1963, a publié jusqu’à présent de petites formes, essen­tiel­le­ment en compli­cité avec Jean Yves Cous­seau, dont trois livres d’artistes aux éditions : Juin juillet peu importe (2002 ; rééd. 2016), Rien à dire (2006) et Une pierre dans mon jardin (2008), deux textes dans Lieux d’écrits (éditions Royau­mont, 1987) et Quan­ti­tés discrètes (Musée/​muséum de Gap / éditions Fage, 2006), ainsi que dans D’un bout à l’autre d’un signe (recueil, à l’occasion d’une expo­si­tion de Marc Char­pin, Saint-​Étienne, gale­rie Louis Cate­rin, 1988). »

Posted on

Jean Yves Cousseau

<span class="caps">OLYMPUS</span> <span class="caps">DIGITAL</span> <span class="caps">CAMERA</span>

Jean Yves Cous­seau vit et travaille en région pari­sienne. Il est engagé depuis de nombreuses années dans une démarche artis­tique liée à la photo­gra­phie et expé­ri­mente, au fil des expo­si­tions, des publi­ca­tions et des commandes, d’autres supports et modes d’expression tels que la vidéo, l’installation et l’oxydation. Il a exposé à de nombreuses reprises, tant en France qu’à l’étranger (Foto­gra­fie Forum, Franc­fort ; gale­rie Pennings, Eind­ho­ven ; fonda­tion Pierre-​Gianadda, Marti­gny ; musée de l’Orangerie, Paris ; Musée fran­çais de la photo­gra­phie, Bièvres ; fonda­tion de Couber­tin, Saint-​Rémy-​lès-​Chevreuse, Musée/​muséum dépar­te­men­tal de Gap…, pour ne citer que quelques lieux). Il a égale­ment publié plusieurs livres, dont Lieux d’écrits (éditions Royau­mont, 1987) ou Manière noire (éditions Fage, 2006), et plusieurs cata­logues ont été consa­crés à son travail, dont Quan­ti­tés discrètes (Musée/​muséum de Gap/​éditions Fage, 2007). Dernière expo­si­tion en date : Maison euro­péenne de la Photo­gra­phie, 8 février‑9 avril 2017. »