Publié le

Kamau Brathwaite

Kamau Brath­waite est né à la Barbade en 1930. Sa poésie invente ce qu’il appelle une « langue nation », travaillée par les langues afri­caines et caraïbes, mais aussi par le spoken word, les rythmes du jazz et du folk, les inno­va­tions linguis­tiques et typo­gra­phiques. Son œuvre consi­dé­rable, comp­tant de multiples études cultu­relles, histo­riques et litté­raires, et une quin­zaine de recueils de poésie, fait de lui l’une des voix majeures de la litté­ra­ture caribéenne.

Collection « corp/​us »

• Negus, traduit par Sika Fakambi »

Publié le

Gladys Brégeon

Gladys Brégeon, née en 1981 à Tours, vit aujourd’hui dans le Beau­jo­lais. Artiste diplô­mée des Beaux-​Arts de Paris et de l’université Paris VIII, elle mêle écri­ture et image (photo­gra­phie, dessin et gravure), « deux langues du trait » qui dialoguent et se confrontent plus qu’elles ne s’illustrent, notam­ment par le biais du livre d’artiste. Son travail est visible sur son site : http://​www​.gladys​bre​geon​.net.
Couches paraît en même temps que J’ai connu le corps de ma mère, en un véri­table diptyque qui est la première publi­ca­tion de l’auteur en dehors de ses propres livres d’artiste – ils ont chacun fait l’objet, par ses soins, d’un tirage limité. »

Publié le

Chloé Bressan

Chloé Bres­san, née en 1980, vit dans le pays lorien­tais. Écri­vaine et comé­dienne, elle a publié aux éditions La Part commune en 2011, en colla­bo­ra­tion avec Gilles Plazy, La Poésie, la tarte aux pommes et le topi­nam­bour de saint Augus­tin et en 2014 à La Sirène étoi­lée Ces abîmes des prome­nades et Roses’ Comedy. Le transi des jours est son troi­sième livre aux éditions isabelle sauvage, après Le chant de la femme d’argile (2012) et Claire errance (2015). Ce texte a fait l’objet d’une créa­tion et mise en scène par Joël Jouan­neau, inter­pré­tée par Chloé Bres­san et Jillian Péhèm, donnée à plusieurs reprises (au théâtre de la Grange à Brive en mai 2021, au City de Lorient en juin 2022…). Elle est, fin septembre 2022, en rési­dence au City à Lorient pour une nouvelle explo­ra­tion de la mise en scène du Transi des jours. »

Publié le

Christine Caillon

Chris­tine Caillon, née en 1961, est profes­seure de lettres à Caen. Outre deux livres d’artiste avec le graveur Pascal Bernard, Enter (2010) et Plai­doyer pour le crayon gris (éditions Mazette, 2013), elle a publié avec Kikie Crêve­cœur Auto­por­trait en arbres (éditions La Pierre d’Alun, 2013). Elle a égale­ment publié des articles dans diffé­rentes revues, toujours à la croi­sée de la litté­ra­ture et de l’esthétique, de William Blake au poète Jean-​Louis Giova­nonni, en passant par l’architecte chinois Wang Shu. »

Publié le

Anne Calas

Anne Calas, née en 1957, ayant animé une compa­gnie de théâtre et enre­gis­tré deux albums de chan­sons (et de « créa­tions sonores »), s’est aussi tour­née du côté de l’écriture, qu’elle avait abor­dée jusque-​là versant prose, avec Chro­niques d’ici (illus­tré par Jean-​Michel Albe­rola, Item, 2009) et surtout La Logique de l’escargot, « corres­pon­dance itiné­rante » (livre & CD, Janninck, 2011), projet pluri­dis­ci­pli­naire qui a donné lieu à une expo­si­tion au musée de la Poste en 2013. En 2014, elle fait son entrée en poésie avec Litto­ral 12 (Flam­ma­rion), mais toujours de façon trans­ver­sale, puisque ce livre est accom­pa­gné d’un « chan­tier sonore » ouvert sur son site : anne​ca​las​.com. »

Publié le

Frédérique de Carvalho

Carvalho_NB

Frédérique de Carvalho, née en 1957, a publié plusieurs recueils, essen­tiel­le­ment chez propos2éditions — (jour­nal du) chemi­ne­ment parmi (2014), déménager l’enfance (2016), 3 montagnes & 2 océans (2018) et Nous revient (2020). Elle a également parti­cipé à plusieurs livres d’artistes depuis 2011, avec Thierry Le Saëc, Jacque­line Merville, Odile Fix ou Marthe Omé. Avec Mireille Irvoas, elle a monté les rencontres annuelles d’écriture‑s « Les petits toits du monde » dans les Alpes de Haute-​Provence, qui se sont déroulées chaque année entre 2001 et 2018. »

Publié le

Stéphanie Chaillou

Stéphanie Chaillou, née en 1969, vit et travaille à Paris. Elle a aussi publié aux éditions isabelle sauvage, en 2007, Précisément là, parfois (en coédition avec les éditions Opaques), livre d'artiste dont elle est l’auteure aussi bien du texte que des images (six encres). Elle a par ailleurs réalisé les encres qui accompagnent les textes de Joanna Mico dans Hypothèses, paru en 2004.
Elle a également publié trois romans, L’Homme incertain et Alice ou le choix des armes (éditions Alma, 2015 et 2016), ainsi que Le Bruit du monde (éditions Noir sur blanc, 2018).

Collection « présent (im)parfait »

Quelque chose se passe, 2008
Un léger défaut d'articulation, 2009
La question du centre, 2011

Livres d’artiste

• Hypothèses, avec un texte de Joanna Mico, 2004 (encres)
 Précisément là, parfois, 2007

Publié le

Marc Charpin

Marc Charpin (1935-2014), sculpteur principalement, graveur et lithographe,  a exposé régulièrement et ses œuvres sont dans les collections publiques ; il a participé à plusieurs livres d’artiste, notamment aux éditions Royaumont.

Livre d’artiste

• Corps, avec un texte de Krzysztof Styczynski, 2003 (gravure)