Publié le

Nii Ayikwei Parkes

Parkes

Nii Ayik­wei Parkes, né au Royaume-​Uni en 1974 de parents ghanéens, a grandi à Accra, au Ghana. Par son père, il est appa­renté au poète Kofi Awoo­nor, dont il partage l’ascendance sierra-​léonaise. Poète, il est aussi roman­cier, nouvel­liste et chro­ni­queur. Il est l’un des plus jeunes auteurs vivants à avoir été sélec­tionné dans le projet « Poems on the Under­ground » du réseau de trans­port londo­nien. Il est l’auteur de Notre quelque part, traduit par Sika Fakambi aux éditions Zulma (2014). »

Publié le

Sandrine Bourguignon

Née en 1976, Sandrine Bour­gui­gnon vit dans le Quercy sur le causse où elle lit, écrit et travaille dans le secteur médico-​social. Elle a publié deux romans aux éditions Sulli­ver, Quelque part dans la nuit des chiens (2012) et Nous sommes la meute pas le trou­peau (2014), ainsi que Quelque chose dange­reuse aux éditions L’Artbouquine (2021). Elle a égale­ment écrit quelques scéna­rios pour le cinéma et la télévision.

Collec­tion « singu­liers pluriel » »

Publié le

Kamau Brathwaite

Kamau Brath­waite est né à la Barbade en 1930. Sa poésie invente ce qu’il appelle une « langue nation », travaillée par les langues afri­caines et caraïbes, mais aussi par le spoken word, les rythmes du jazz et du folk, les inno­va­tions linguis­tiques et typo­gra­phiques. Son œuvre consi­dé­rable, comp­tant de multiples études cultu­relles, histo­riques et litté­raires, et une quin­zaine de recueils de poésie, fait de lui l’une des voix majeures de la litté­ra­ture caribéenne.

Collec­tion « corp/​us » »

Publié le

Gladys Brégeon

Gladys Brégeon, née en 1981 à Tours, vit aujourd’hui dans le Beau­jo­lais. Artiste diplô­mée des Beaux-​Arts de Paris et de l’université Paris VIII, elle mêle écri­ture et image (photo­gra­phie, dessin et gravure), « deux langues du trait » qui dialoguent et se confrontent plus qu’elles ne s’illustrent, notam­ment par le biais du livre d’artiste. Son travail est visible sur son site : http://​www​.gladys​bre​geon​.net.
Couches paraît en même temps que J’ai connu le corps de ma mère, en un véri­table diptyque qui est la première publi­ca­tion de l’auteur en dehors de ses propres livres d’artiste – ils ont chacun fait l’objet, par ses soins, d’un tirage limité. »

Publié le

Chloé Bressan

Chloé Bres­san, née en 1980, vit dans le pays lorien­tais. Écri­vaine et comé­dienne, elle a publié aux éditions La Part commune en 2011, en colla­bo­ra­tion avec Gilles Plazy, La Poésie, la tarte aux pommes et le topi­nam­bour de saint Augus­tin et en 2014 à La Sirène étoi­lée Ces abîmes des prome­nades et Roses’ Comedy. Le transi des jours est son troi­sième livre aux éditions isabelle sauvage, après Le chant de la femme d’argile (2012) et Claire errance (2015). Ce texte a fait l’objet d’une créa­tion et mise en scène par Joël Jouan­neau, inter­pré­tée par Chloé Bres­san et Jillian Péhèm, donnée à plusieurs reprises (au théâtre de la Grange à Brive en mai 2021, au City de Lorient en juin 2022…). Elle est, fin septembre 2022, en rési­dence au City à Lorient pour une nouvelle explo­ra­tion de la mise en scène du Transi des jours. »

Publié le

Christine Caillon

Chris­tine Caillon, née en 1961, est profes­seure de lettres à Caen. Outre deux livres d’artiste avec le graveur Pascal Bernard, Enter (2010) et Plai­doyer pour le crayon gris (éditions Mazette, 2013), elle a publié avec Kikie Crêve­cœur Auto­por­trait en arbres (éditions La Pierre d’Alun, 2013). Elle a égale­ment publié des articles dans diffé­rentes revues, toujours à la croi­sée de la litté­ra­ture et de l’esthétique, de William Blake au poète Jean-​Louis Giova­nonni, en passant par l’architecte chinois Wang Shu. »

Publié le

Anne Calas

Anne Calas, née en 1957, ayant animé une compa­gnie de théâtre et enre­gis­tré deux albums de chan­sons (et de « créa­tions sonores »), s’est aussi tour­née du côté de l’écriture, qu’elle avait abor­dée jusque-​là versant prose, avec Chro­niques d’ici (illus­tré par Jean-​Michel Albe­rola, Item, 2009) et surtout La Logique de l’escargot, « corres­pon­dance itiné­rante » (livre & CD, Janninck, 2011), projet pluri­dis­ci­pli­naire qui a donné lieu à une expo­si­tion au musée de la Poste en 2013. En 2014, elle fait son entrée en poésie avec Litto­ral 12 (Flam­ma­rion), mais toujours de façon trans­ver­sale, puisque ce livre est accom­pa­gné d’un « chan­tier sonore » ouvert sur son site : anne​ca​las​.com. »

Publié le

Frédérique de Carvalho

Carvalho_NB

Frédérique de Carvalho, née en 1957, a publié plusieurs recueils, essen­tiel­le­ment chez propos2éditions — (jour­nal du) chemi­ne­ment parmi (2014), déménager l’enfance (2016), 3 montagnes & 2 océans (2018) et Nous revient (2020). Elle a également parti­cipé à plusieurs livres d’artistes depuis 2011, avec Thierry Le Saëc, Jacque­line Merville, Odile Fix ou Marthe Omé. Avec Mireille Irvoas, elle a monté les rencontres annuelles d’écriture‑s « Les petits toits du monde » dans les Alpes de Haute-​Provence, qui se sont déroulées chaque année entre 2001 et 2018. »