Posted on

Lou Raoul à Rennes et à Binic

Dans le cadre du festi­val Dékla­mons orga­nisé par l’université Rennes 2 de Rennes (Ille et Vilaine), Lou Raoul présen­tera une lecture poétique et croi­sée avec Sophie G. Lucas, le lundi 21 mars 2016 à 19h30, à la Péniche spec­tacle (amar­rée quai Saint-​Cyr, près du centre de Rennes / réser­va­tion au 02 99 59 35 38).

Dans le cadre du festi­val Les Escales / Litté­ra­tures vaga­bondes de Binic (Côtes d’Armor) :

  • Rencontre et lecture de Lou Raoul, animée par Méré­dith Le Dez, à la salle de L’Estran à Binic, le samedi 26 mars 2016 de 15h20 à 15h40
  • Lou Raoul parti­ci­pera à une table-​ronde autour de la traduc­tion avec Thanas­sis Hatzo­pou­los, Alexandre Zotos, Diane Meur, le dimanche 27 mars de 10h45 à 11h45 à la Maison de Léa (salon de thé, 15 rue Joffre 22520 Binic)
    (Rensei­gne­ments auprès de escalesdebinic@​gmail.​com / 06 83 75 09 87)
  • »

    Posted on

    Yves di Manno

    Yves Di Manno

    Yves di Manno, né en 1954, a publié une ving­taine de recueils dont, pour ne citer que le dernier, Champs, un-​livre-​de-​poèmes (2014, reprise, chez Flam­ma­rion, de deux volumes parus en 1984 et 1987), ou d’essais, parmi lesquels « endquote », digres­sions (Flam­ma­rion, 1999), Objets d’Amérique ou encore Terre ni ciel (José Corti, 2009 et 2014).
    Il est aussi traduc­teur de poésie améri­caine (William Carlos Williams, Ezra Pound, Jerome Rothen­berg ou George Oppen) et dirige la collec­tion « Poésie/​Flammarion » depuis 1994 . »

    Posted on

    Agnès Dubart

    L’artiste Agnès Dubart, née en 1985, expé­ri­mente aussi bien les tech­niques de la gravure, du dessin ou de la pein­ture. Le musée du Dessin et de l’Estampe origi­nale de Grave­lines (59) lui a consa­cré une expo­si­tion person­nelle en 2017, « Méca­nique céleste », et plusieurs gale­ries l’exposent, dont la gale­rie Sagot-​Le Garrec, à Paris.

    Collection « pas de côté »

    • Arabat, 2019

    Posted on

    Anne Malaprade

    malaprade

    Anne Mala­prade, née en 1972, ensei­gnante en classes prépa­ra­toires aux grandes écoles à Paris, publie régu­liè­re­ment notes et articles sur les sites Poezi­bao et Sitau­dis et inter­vient dans le CCP — Cahier critique de poésie (cipM, Marseille), dont elle est membre du comité de rédac­tion. Elle a consa­cré une thèse à Bernard Noël et publié des ouvrages critiques sur Cathe­rine Pozzi et Georges Perros. Aux éditions isabelle sauvage ont paru Lettres au corps (2015), Notre corps qui êtes en mots (2016, prix inter­na­tio­nal de poésie fran­co­phone Yvan-​Goll 2017) et Parole, personne (2018). De sa rési­dence à Tanger en 2016, accueillie par le cipM, est né le livre L’Hypothèse Tanger (cipM / « Le Refuge en Médi­ter­ra­née », 2017). »

    Posted on

    Joanna Mico

    De Joanna Mico ont été publiés, en 2006, Nu aux éditions Castells, et Parole de nuit aux éditions Plaine Page ; elle est égale­ment l’auteur de Là l’abandon, éditions de L’Entretoise, 2002, ainsi que de plusieurs textes dans les revues 22, N4728 ou Baccha­nales.

    Livre d’artiste

    • Hypo­thèses, avec des encres de Stépha­nie Chaillou, 2003